Document sans nom




















Gérard Tussau - Ténor

Né à Marseille où il fait ses études musicales et vocales au Conservatoire National d'Insertion Professionnelle d'Art Lyrique (C.N.I.P.A.L.), il vient tardivement au chant lyrique professionnel.

Rapidement, il se produit dans les festivals des Pays de Loire. Les opéras de Nantes, Angers, Reims, Grenoble, Carcassonne, Paris, Basti….l'invitent fréquemment, ainsi qu'en Allemagne où il interprète divers opéras et de très nombreux concerts français et italiens (Vincent dans Mireille de Gounod, Souchong dans le Pays du Sourire, Nadir dans les Pécheurs de Perles, Hymne des Nations de Verdi) etc.…

Né à Marseille où il fait ses études musicales et vocales au Conservatoire National d'Insertion Professionnelle d'Art Lyrique (C.N.I.P.A.L.), il vient tardivement au chant lyrique professionnel.

Né à Marseille où il fait ses études musicales et vocales au Conservatoire National d'Insertion Professionnelle d'Art Lyrique (C.N.I.P.A.L.), il vient tardivement au chant lyrique professionnel.

Rapidement, il se produit dans les festivals des Pays de Loire. Les opéras de Nantes, Angers, Reims, Grenoble, Carcassonne, Paris, Basti….l'invitent fréquemment, ainsi qu'en Allemagne où il interprète divers opéras et de très nombreux concerts français et italiens (Vincent dans Mireille de Gounod, Souchong dans le Pays du Sourire, Nadir dans les Pécheurs de Perles, Hymne des Nations de Verdi) etc.…

L'orchestre de la région PACA, sous la direction de Philippe Bender, l'accueille au Zénith de Toulon pour chanter la messe de Gloria de Puccini, avec 800 choristes. Il y retournera d'ailleurs quelques années plus tard avec l'Ensemble Instrumental Européen, pour le requiem de Berlioz.

C'est en 1997 que commence sa collaboration avec l'association Le G.R.A.A.L, qui met en scène plusieurs opéras :
Il sera Pollione dans'' Norma de Bellini'', Fernando, dans ''La Favorite » » de Donizetti et Samson dans'' Samson et Dalila'' de Saint-Saëns.

C'est à l'occasion des festivités de l'an 2000, où il chante le requiem de Dvorak dans la cour d'honneur du Palais des Papes à Avignon, avec orchestre sous la direction de Bernard Viti, que débute sa collaboration avec le choeur Amadeus, dirigé par Mireille Abram-Bonhomme. En 2001, il est invité au festival de musique sacrée de Marseille, avec l'orchestre et le choeur de l'opéra, pour le magnificat de Vivaldi et le requiem de Mozart.

Pendant plusieurs années, il participe à de nombreux concerts avec le choeur Amadeus, dans diverses communes de la région.

L'année 2009 l'a vu interpréter le stabat mater de Rossini à Marseille, avec l'orchestre des Cévennes sous la direction de Bernard Viti, ainsi qu'une tournée dans les grandes villes du Vaucluse pour chanter la Nelson Messe de Haydn.
Parallèlement au cours de ce même été, il est Don José pour deux représentations dans Carmen de Bizet, avec le choeur Amadeus, sous la direction de Mireille Abram-Bonhomme.