Document sans nom




















Marie-France Arakelian - Pianiste

Après de brillantes études au Conservatoire National de Région de Marseille, Marie-France Arakélian a suivi le cycle de perfectionnement dans la classe du Maitre Pierre Barbizet et a obtenu une médaille d'or à l' unanimité.

Nommée chef de chant de la classe du baryton de l'Opéra: Claude Méloni,elle se spécialise dans la connaissance du répertoire lyrique, suit les conseils de Manuel Rosenthal et affectionne particulièrement, depuis lors, cette forme d'expression.


Sa rencontre avec Georges Cziffra et sa fondation, dont elle est lauréate, va orienter sa carrière vers la musique de chambre. Ainsi va-t-elle évoluer de la sonate au septuor avec piano, en privilégiant toutefois, la formation du trio avec piano et servira des compositeurs tels que Schubert, Brahms, Mendelssohn, Dvorak, Poulenc, Chausson, Magnard, Glinka, Arensky...


Marie-France Arakélian s'est produite à l'Opéra Paris-Bastille, à l'Opéra de Montpellier et à celui de Marseille; elle a été invitée par de nombreux festivals: La Chaise-Dieu(Festival Cziffra-2001), Aix-en-Provence(Coté Cour-2002), la Roque d'Anthéron(concert d'avant-première du Festival 2002, 2003, 2004, 2006, 2007).

En Europe, elle a été engagée par le Festival International de Vienne(2002), comme dans de nombreux pays: Italie, Espagne, Portugal, Malte, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Islande...ainsi qu'aux Etats-Unis et en Amérique Latine à la faveur d'une tournée organisée pas le Minitère des Affaires Etrangères et l'Alliance Française(Paraguay, Bolivie, Equateur, Pérou).

Depuis 2000, elle participe à de nombreuses croisières musicales, notamment celles organisées par Dominique de Williencourt, violoncelliste, en compagnie de Marilyn Horne, Emile Naoumoff, Jean Ferrandis, André Gabriel, le Fine Arts Quartet.

Marie-France Arakélian participe depuis 2002 au Forum Lyrique Européen d'Arles, sous la présidence de Mady Mesplé en 2006 et de Gabriel Bacquier en 2007.

Depuis 2004, elle collabore avec Arts & Musiques en Provence à la réalisation de projets pédagogiques et culturels et a participé à plusieurs créations de spectacles théatre-musique.

Pierre Barbizet, à qui elle dédie chacun des moments musicaux qu'il lui soit donné de partager, écrivait d'elle à Cziffra : "...son intelligence pianistique se double d'une sensibilité qui a fait merveille dans le domaine de la musique vocale tout spécialement, mais elle n'a jamais négligé le répertoire fondamental du piano, ce qui lui permet, comme à beaucoup de musiciens de race, de revenir au clavier avec des qualités exceptionnelles dans tous les domaines de l'expression musicale" (Marseille, le 21 novembre 1984).